ANNONCES NEXT GEN
23/7 14:15
Xbox Series X, une éventuelle sortie le 13 novembre !
13/7 12:35
Evénement Xbox le 23 juillet à 18h !
1/7 18:53
Vacances ! Nous serons de retour le 13 juillet !
14/6 17:38
EA Play, le 18 juin à 1h du matin
11/6 18:02
PC Gaming Show, le 13.6 à 20h !
8/6 23:56
Playstation 5, la conférence reprend date au 11 juin à 22h !
6/6 00:17
Suivez l'évolution des différents reports https://bit.ly/3h0jYYj
4/6 22:08
AMD, les nouveaux GPUs arriveront avant les consoles
1/6 21:24
L'événement Playstation 5 est reporté !
29/5 17:48
Playstation 5, la conférence datée au 4 juin à 22h !
Nvidia présente enfin ses nouvelles cartes graphique

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

[Test] WRC 9, la poussière que l’on aime mordre

WRC 9

La saga WRC nous offre son neuvième volet avec pour but de devenir toujours meilleur. Celui-ci arrive sur consoles de salon actuelles, PC, mais aussi sur les nouvelles consoles quand celles-ci seront sorties. Avant d’attaquer le test de WRC 9, laissez moi dire que le studio Kylotonn progresse d’année en année et c’est une excellente surprise. Par ailleurs merci à eux ainsi qu’à Nacon pour la clé du jeu. Dernière information avant de vous laisser, sachez que j’ai effectué ce test à l’aide d’une manette.

Très complet

WRC 9

Difficile de commencer par autre chose que par son contenu. WRC 9 m’a mis directement dans le bain. La carrière garde le format de l’année passée avec une gestion de votre écurie allant du choix de votre conseiller en météo jusqu’au choix de vos contrats. Bien sur, l’arbre des compétences est lui aussi toujours présent. Vous avancerez dans votre carrière via le calendrier, certains jours vous allez pouvoir choisir de vous reposer, de tester des véhicules ou de participer à des épreuves historiques. Mais le contenu ne s’arrête pas là, loin de là.

WRC 9

Le multijoueur est plus que complet. En effet, vous allez retrouver les affrontements classiques, les défis quotidiens, les défis hebdomadaires. Un mode e-sport WRC, histoire de vous battre pour de vrai et obtenir des badges. Et dans un registre plus “local”, le jeu offre un mode split-screen toujours bienvenu en 2020.

WRC 9

Côté solo, la carrière est de la partie comme je l’ai expliqué, et pour le reste, le jeu offre des courses simples, des saisons hors carrière ainsi que des zones d’entrainement. Petite information concernant les véhicules, au lancement, vous allez retrouver 21 véhicules différents disponibles.

Autour du globe

WRC 9

Histoire de continuer sur la lancée du contenu, sachez que WRC 9 renferme une quantité folle de circuits et d’emplacements. Voici la liste des pays que vous allez pouvoir traverser :

  • Monte-Carlo
  • Suède
  • Mexique
  • Argentine
  • Portugal
  • Italie-Sardaigne
  • Kenya
  • Finlande
  • Nouvelle-Zélande
  • Turquie
  • Allemagne
  • Pays de Galle
  • Japon

Dans chaque pays, vous allez aussi pouvoir choisir le tracé, la météo (dynamique ou fixe) ainsi que le moment de la journée (nuit incluse). Si vous n’y trouvez pas votre bonheur, je ne peux plus rien pour vous.

Feeling

Du côté des sensations, comme je vous le disais en début de test. J’ai effectué mes premières heures à l’aide de la manette. La sensation est vraiment très bonne. Sachez tout de même que le jeu est taillé pour un gameplay arcade et non simulation. Les véhicules et leur tenue de route m’ont donné un réel plaisir à rouler. D’autre part, les revêtements et les changements de météo se ressentent et c’est un vrai plus. Chaque voiture possède son propre comportement malgré quelques ratés sur certaines voitures qui ressemblent plus à des kartings qui adhèrent partout.

Toujours côté sensation, sachez que la vue troisième personne est jouable, mais n’offre malheureusement pas une bonne sensation de vitesse. Tout ceci est vite oublié grâce à la caméra cockpit qui est un vrai régale. Complètement jouable, celle-ci donne une sensation de vitesse vraiment bluffante.

Du côté du réalisme, sachez que les dégâts ne sont pas uniquement matériel, mais aussi mécaniques. Vous pouvez d’ailleurs suivre en temps réel l’usure des différentes pièces via l’ATH.

Plus beau (un peu)

WRC 8 n’était pas moche, il était plutôt joli, sans avoir ce petit plus qui donne le sourire. Tout ceci est maintenant bien loin derrière. Le jeu a gagné en détails, mais surtout il s’est offert un lifting sur ses éclairages. En effet, les lumières et les reflets sur l’eau donne à WRC 9 un rendu digne d’un titre de 2020.

Côté son, il est difficile de le noter. En effet, je ne suis jamais monté à bord d’une voiture de rallye. J’ai tout de même l’impression que les sons de moteurs sont un peu faibles et que les collisions font toutes les mêmes bruits.

C’est vraiment fun

Jamais punitif, jamais frustrant, WRC 9 m’a même rendu nostalgique. Cela fait maintenant des années que je cherche un jeu de rallye qui se prend facilement en main et qui me procure simplement du plaisir à rouler sur les différentes étapes. Simplement à l’image de ce que faisais la saga Colin Mcrae Rally de l’époque. J’ai enfin trouvé la paix avec le genre. Le jeu est amusant, ultra complet et vraiment joli. Alors si vous aimez un tout petit peu les jeux de voitures, sautez sur l’occasion.

[Note générale : 4.7/5]

Les + :
– La sensation de conduite
– La vue intérieur
– Les éclairages et les reflets
– Le contenu
– Les licences WRC

Les – :
– Le gameplay de certains véhicules
– Les sons de collisions
– Les bugs d’ombres sur les courses de nuit

Par  « Ficelle de luge ! » 

Publié le 31.08.2020 à 13:51.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *