Nous vous invitons à notre soirée, à Lausanne

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

TEST – Mario VS Donkey Kong Switch un remake de qualité  

Mario VS Donkey Kong fait son retour après 9 ans d’absence dans un remake du premier jeu sorti en 2004 sur Game Boy Advance. Cette combinaison subtile entre jeu de plateforme et puzzle game vous met au défi d’aider Mario à récupérer les jouets volés par Donkey Kong à travers plus de 130 niveaux. 

Un petit retour historique s’impose. Cette licence revêt une importance capitale dans l’histoire de nos plombier et gorille préférés. Sorti en 1981 sur borne d’arcade, « Donkey Kong » marque la première apparition de Mario en tant que tel (et non Jump Man), ainsi que celle de Donkey Kong et de la première « princesse » de l’univers de Mario, Pauline. C’est grâce à cette série que nous connaissons maintenant ces deux mascottes légendaires de Nintendo, et c’est sur la base de Pauline que sera créée la princesse Peach. 

TEST – Mario VS Donkey Kong Switch un remake de qualité  

Quelques jeux ont vu le jour sur Game Boy pour faire écho au jeu original sur borne arcade, mais c’est en 2004 sur GBA que sortira le premier Mario VS Donkey Kong, amorçant ainsi la série dans sa version moderne. Cinq jeux suivront, mettant en avant l’utilisation accentuée des « Minis », les jouets à l’effigie de Mario, à travers toutes les consoles portables de l’époque ainsi que la Wii U. 

Aujourd’hui, le jeu que j’ai testé pour vous est donc un remake de la version GBA et apporte à la fois son lot de nouveautés mais également quelques vestiges du passé qui ne seront pas forcément au goût de tout le monde. 

Un Puzzle Game très addictif 

Sur ce point, Nintendo remplit totalement sa promesse et vous offre plus d’une centaine de niveaux qui mettront à la fois vos méninges au travail mais également votre dextérité pour réussir à faire naviguer Mario à travers les obstacles. 

Huit mondes composés de huit niveaux chacun, dont un combat de boss, vous feront incarner Mario avec pour objectif de récupérer une clé et de l’amener jusqu’à la porte de sortie. Au passage, vous devrez sauver les jouets que Donkey Kong aura dispersés durant sa cavale mais également vous pourrez récupérer des cadeaux pour ceux qui souhaitent atteindre le 100% du jeu. 

Chaque monde apporte son lot de mécaniques, renouvelant ainsi constamment le gameplay, et la difficulté, même si au début elle reste très simple, augmente d’un cran à chaque fois. 

Vous en voulez encore ? 

Pour les plus attentifs d’entre vous, effectivement il manque encore une soixantaine de niveaux, mais où sont-ils ? Dès que vous aurez terminé les 8 premiers mondes, 8 nouveaux se débloqueront ! Des versions 2.0 de chaque monde apparaîtront avec en plus un nouveau gameplay : dorénavant vous devrez escorter un Mini qui tient la clé pour sortir du niveau, ce qui ajoute une difficulté supplémentaire car ses mouvements seront très limités, il a des fois des comportements hasardeux et il sera également la proie de nombreux ennemis et pièges. Personnellement, certains niveaux de cette deuxième partie m’ont apporté un vrai challenge et je me suis retrouvé à refaire des niveaux en boucle (bon, il est vrai que je cherchais à réussir les niveaux avec les objectifs secondaires donc évidemment j’ai décidé de me faire du mal). 

TEST – Mario VS Donkey Kong Switch un remake de qualité  

Et disons que vous terminez tous ces niveaux et que la frustration commence à naître, ne vous inquiétez pas : 16 niveaux « Expert » vous permettront de vous arracher les cheveux et un mode « Time Attack » se débloquera pour l’intégralité des niveaux, vous forçant à terminer les défis avec un chronomètre très restreint. 

Un simple remake ? 

TEST – Mario VS Donkey Kong Switch un remake de qualité  

À toi qui as joué au premier jeu sur GBA, sache que ce sera une fidèle restitution de la version d’origine avec évidemment une mise à jour graphique et des musiques retravaillées. Les différences qu’apporte cette nouvelle version sont l’apparition de deux mondes supplémentaires (quatre si on compte les versions « + »), le mode « Time Attack » ainsi que la possibilité de jouer à deux joueurs où votre partenaire incarnera Toad et les niveaux auront une deuxième clé pour légèrement augmenter la difficulté. Un mode « simple » a également été ajouté afin de le rendre plus accessible à la jeune génération. 

Un jeu sympa mais marqué par le passé 

La première chose que j’ai dite à mes collègues de la rédaction lorsque j’ai terminé le jeu était : « Franchement, il ferait un super jeu pour mobile ». Cela vous donne déjà un indice sur le problème principal. C’est un jeu pensé à la base pour une petite console portable avec les contraintes techniques que celle-ci imposait. Revoir exactement le même jeu sur une console de nouvelle génération donne l’impression qu’il n’exploite pas du tout les capacités de la Switch. Le jeu se joue avec deux touches, les niveaux sont petits (on peut déplacer la caméra mais cela ne vous sera utile que dans de rares cas), le Time Attack n’a pas de classement en ligne et le jeu se termine en une dizaine d’heures à 100%. 

J’achète ? 

Mario VS Donkey Kong est un jeu qui offre des sessions courtes, parfait pour les transports publics par exemple, avec des niveaux qui proposent une grande variété de gameplay, mais où la difficulté ne sera présente que sur la fin du jeu. Pour ceux qui découvrent la licence, c’est une excellente porte d’entrée car cela reste un style de jeu relativement unique en son genre et offre une agréable accessibilité pour les plus néophytes d’entre nous. Cependant, pour les vétérans, vous serez probablement déçus, car le contenu unique et intéressant est minime et si vous avez déjà joué aux anciens opus, rien de nouveau ne vous sera proposé dans cet opus. 

Par  « La bonne personne au mauvais endroit peut faire toute la différence. Half-Life 2 » 

Publié le 19.02.2024 à 00:05.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *