Venez participer à notre calendrier de l’avent 2022

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

Test – Spider-Man Miles Morales, l’ultime version

Test - Spider-Man Miles Morales, l'ultime version

Disponible depuis deux ans sur Playstation 5, Spider-Man Miles Morales vient enfin tisser ses toiles sur PC. À l’époque de sa sortie sur consoles, nous avions simplement manqué de temps pour vous proposes un test. Nous profitons de cette sortie pour combler le trou sur cette excellente aventure, mais aussi pour vous donner quelques impressions sur cette version plutôt exceptionnelle. Si vous souhaitez allez directement sur le sujet de l’adaptation PC, il vous suffit d’appuyer juste ici.

Le même, en différent

Miles Morales prend désormais la place de Peter Parker dans ce standalone. Notre protagoniste original s’en va pour l’Europe durant quelques temps, et confie les clés de la ville à Miles Morales. Rien de déboussolant ici, puisque le jeu ne change pas d’un iota dans ses mécaniques (de base), et c’est tant mieux. On retrouve New York, mais cette fois-ci, la Grande Pomme s’étoffe d’un manteau neigeux qui lui donne un charme tout particulier.

Test - Spider-Man Miles Morales, ambiance neige

L’histoire évolue, mais ne révolutionne pas le monde de notre “petite” araignée. Vos journées dans la grande ville seront peuplées de petites altercations, et vols en tout genre. La trame principale est plutôt bien amenée. Sans en faire trop, le jeu propose une histoire qui colle parfaitement aux univers Marvel. Les émotions sont là, les personnages sont humains, et les rebondissements sont étonnement très bien ficelés.

Dans le cœur du scénario, on retrouve une célèbre multinationale qui souhaite régner sur la ville de manière “sympathique”, mais qui va voir très vite son masque tomber. De l’autre côté, des résistants luttent contre cette gigantesque entreprise. Vous allez donc logiquement vous retrouver entre les deux feux, pour toujours plus d’action.

Un re-nouveau

Cette “suite”, qui n’en est pas une, offre quelques moments croustillants, mais surtout propose assez de contenu pour avoir la sensation de retraverser le jeu, sans l’impression de “déjà vu”. En effet, la ville grouille d’activités diverses et variées et les objets à collectionner sont partout. Les nouveautés ne s’arrêtent pas là puisque notre personnage se découvre de nouveaux pouvoirs. Bien évidemment, ceux-ci ne changeront pas le système de combat déjà ultra dynamique, qui se prend très facilement en main et qui propose une approche très cinématographique.

Test - Spider-Man Miles Morales, jeu d'ombres

Vous l’avez compris, Spider-Man Miles Morales n’est ni une suite, ni un DLC ennuyeux. Il est un mélange des deux, qui rallonge l’expérience de l’homme araignée, pour toujours plus de plaisir.

Technique exemplaire

Il n’y a pas grand chose à dire sur ce Miles Morales. Si le Spider-Man de base avait déjà mis la barre très haut, ce nouveau chapitre relève encore plus le niveau. Sans parler de la version PC, j’ai été bluffé lors de sa sortie sur Playstation 5. Les textures sont criantes de vérité, le Ray Tracing donne un aspect impressionnant à l’éclairage et aux reflets. La ville, gigantesque, fourmille de vie. Cerise sur le gâteau, le jeu est fluide, malgré toutes les contraintes qu’imposent de tels calculs. Un travail entièrement maitrisé. Je reviens sur la version PC juste en dessous.

Test - Spider-Man Miles Morales, bâtiment détails 4K

La bande son est toujours aussi croustillante et la musique qui rythme vos balancements et un réel bonheur. Petit bémol tout de même du côté des doublages français qui manquent de profondeur.

Version PC simplement parfaite

Incroyable, il n’y pas d’autre mot. Pour preuve, les images que vous pouvez voir tout au long du test. Notez que le test a été effectué à l’aide d’une RTX 3080Ti en 4K Ultra, DLSS équilibré, Ray Tracing très élevé, et que jamais le jeu n’est passé sous les 60 images par seconde.

Test - Spider-Man Miles Morales, chat dans le sac

Tout est simplement somptueux, et le filtre “Détails+” proposé par le logiciel Nvidia en rajoute une couche. J’ai essayé de ne pas utiliser le mode photo pour donner encore plus de crédibilité à cette version. Les textures semblent encore plus percutantes, alors que les effets de lumières et d’ombres sont clairement un cran au dessus. La distance d’affichage est meilleure, et pour couronner le tout, le traffic et les piétons sont décuplés. Le rendu est simplement parfait.

Bien évidemment, je vous recommande de jouer avec une manette, Xbox ou DualSense, peu importe, mais le combo clavier/souris est tout sauf intuitif.

Un chapitre à dévorer

Test - Spider-Man Miles Morales, environnement voitures

Spider-Man Miles Morales est un pan de l’histoire de Spider-Man. Il mérite que l’on s’y intéresse pour son histoire et ses nouveautés. Il offre une vision différente de cette ville déjà si belle, qui prend un aspect encore plus impressionnant grâce à sa météo et son thème de fin d’année. Bien qu’il se repose sur un gameplay bien maitrisé, il apporte quelques nouveautés bienvenues, et arrive à se renouveler.

Cette version PC tombe à pic avec le retour du froid. Bien optimisé, si vous aimez les expériences solos, ou simplement les balades au grand air, alors foncez sur ce standalone qui ne requiert absolument pas le jeu de base pour être joué ou compris.

[Note générale : 9/10]

Les +:
– La ville, Noël, la neige
– Techniquement irréprochable
– Combats ultra dynamiques
– Activités annexes

Les -:
– Doublage français en retrait
– Un peu plus court que Spider-Man 2018

Contexte du test
– Clé offerte par Playstation
– Joué sur : PC
Test - Spider-Man Miles Morales, détails 4K en intérieur
Test - Spider-Man Miles Morales, ambiance nocturne
Test - Spider-Man Miles Morales, graffiti
Test - Spider-Man Miles Morales, rendu sous la neige
Par 

Publié le 18.11.2022 à 17:01.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *