À la recherche d’une console « Next Gen », rejoignez-nous !

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

Test – Forza Horizon 5 – Le Mexique lui va si bien

Forza Horizon 5, diablement amusant

Après de long moins d’attente, un teasing que personne n’a remarqué durant la première promotion pour la Xbox Serie X, Forza Horizon 5 est bien là. Cette fois-ci la licence fait l’impasse sur son chevauchement habituel et nous propose à nouveau de l’arcade en attendant le retour de Motorsport, sur circuit. Aujourd’hui je vous propose de prendre la direction du Mexique et de laisser de côté la Grande-Bretagne. C’est le moment de voir si le festival Horizon peut-être encore meilleur tant l’ancien avait mis la barre haute. Avant de commencer, un grand merci à Xbox pour la clé.

Changement de décor

Test - Forza Horizon 5 - Le Mexique lui va si bien

Bien qu’une énorme partie de la communauté attend un Forza au Japon, le studio Playground Games a posé ses valises au Mexique pour ce nouvel opus. Après la Grande Bretagne et ses moutons, le changement de climat est bien présent. C’est d’ailleurs une énorme force de cette saga. La carte est une fois et demie plus grande que celle de son prédécesseur et s’offre même le luxe de proposer une météo différente par endroit. Le jeu regorge de paysages différents, que ce soit la plage, la jungle, le désert ou encore le canyon, tout le monde fini par y trouver son compte. À l’image de FH4, ici les saisons sont de retour, bien que ces dernières soient différentes. N’ayez craintes, amoureux de la montagne, de la neige éternelle semble avoir élu domicile sur le volcan.

La carte est riche et variée, aucun doute là-dessus. À l’image du jeu tout entier. En effet, dès votre première heure de jeu, vous allez voir apparaitre des dizaines de courses parsemées à travers la carte. Et tout ceci bien sûr agrémenté d’un scénario où tout le monde vit sa meilleure vie. Forza Horizon 5 est un jeu relaxant, et ça fait du bien.

Test - Forza Horizon 5 - Le Mexique lui va si bien

Mention spéciale à l’aspect hors-piste qui est cette fois-ci bien mis en avant. Il y des véhicules et des tracés réfléchis pour cet univers.

Mention non spéciale à ce HUD que j’aurais aimé voir différent, histoire d’avoir la sensation de nouveautés jusque dans les détails.

Trop accessible

Forza Horizon 5 est un énorme bac à sable. Le but est d’aller où bon vous semble, d’activer la course qui vous donne envie sur le moment et d’y aller dans la plus grande partie des cas avec le bolides de vos choix. Et c’est bien là le plus gros point noir du jeu, selon moi. Bien que l’on puisse régler la difficulté de manière plutôt précise, le jeu ne possède pas de véritable courbe de progression. Très vite vous allez avoir des millions sur votre compte, dès le début des voitures très rapides, et dans la plupart des cas, vous n’allez jamais toucher aux voitures « moins performantes ». Le jeu manque de vous mettre de temps à autre sur les rails et de vous imposer une progression. Pourtant, avec plus de 500 véhicules au lancement, il a tout pour bien faire.

Test - Forza Horizon 5 - Le Mexique lui va si bien

D’ailleurs, après avoir sillonné certaines courses entre amis, nous n’avons jamais décidé de prendre une voiture « lente ».

Ceci ne gâche en rien l’expérience que souhaite proposer le jeu, loin de là. Le titre est d’une rare richesse, il vous laisse cependant un peu trop les clés entre vos mains.

Arcade un jour, arcade toujours

Oui, Forza Horizon 5 est un jeu arcade pur et dur et il n’y a rien à redire là-dessus. Par contre, sachez que le studio en charge du jeu a fait pas mal de progrès sur les voitures. Tout d’abord les sons. Les voitures possèdent enfin des sonorités dignes du jeu, et cette fois-ci je n’ai pas eu l’impression que la moitié des voitures sonnaient la même chose. D’ailleurs, lorsque vous allez « customiser » votre voiture, vous pouvez faire rugir le moteur pour entendre en direct les modifications.

Test - Forza Horizon 5 - Le Mexique lui va si bien

Petite parenthèse customisation, rien ne bouge avec ce FH5, il y a des pièces à gogo pour tous les véhicules et l’atelier de peinture est toujours aussi poussé.

Pour en revenir à l’aspect arcade, il faut aussi noter que la physique des voitures a légèrement changé. Pour ma part, je trouve ce nouveau feeling plus réaliste et plus accrocheur.

Diablement beau

C’était le cœur de la communication d’Xbox, et ils ont eu raison. Forza Horizon 5 brille de mille feux. De jour, comme de nuit, le titre est impressionnant dans chacun de ses 11 biomes. La pluie fait des miracles, les tempêtes de sables sont impressionnantes et le clou du spectacle se trouve sur le volcan. Un endroit qui vous propose une rendu photoréaliste. Ajoutez la paille que je nomme « mode photo » pour terminer ce cocktail et vous avez de quoi passer plus de temps à contempler le paysage qu’à courir. Plutôt que des mots, profitez des photos maisons issus de ma galerie.

Jouant sur PC, je peux vous dire que c’est optimisé aux petits oignons, mais que le jeu n’aime pas les résolutions exotiques. Possesseurs d’écrans FullHD, 2K ou encore 4K, vous ne risquez rien.

Je terminerai tout de même sur une note négative puisque depuis quelques épisodes la sensation de vitesse n’est pas au rendez-vous. Il vous faut obligatoirement dépasser les 300 km/h pour vous rendre compte que le décor défile vite.

Le Mexique m’appelle

Ce Forza Horizon 5 est un bon cru, il n’y a pas grand chose à redire. Je ne peux que vous le conseiller si vous cherchez un jeu à faire entre amis, un moment de détente ou si vous aimez simplement les voitures. Rouler le long des routes au soleil couchant a quelque chose d’unique. Bien que l’expérience pourrait être bien meilleure avec une intégration de Spotify pour nous éviter de connaitre déjà par cœur les musiques du jeu.

[Note générale 4.6/5]

Les + :
– Furieusement beau
– Contenu très riche
– Le son des moteurs

Les – :
Sensation de vitesse toujours aussi molle
– Courbe de progression « inexistante »
– À quand une intégration avec Spotify

Par  « Ficelle de luge ! » 

Publié le 14.11.2021 à 14:08.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *