À la recherche d’une console « Next Gen », rejoignez-nous !

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

Test – The Mole Men – un Rogue Lite suisse par excellence

Il y a parfois des styles de jeux que l’on apprécie moins, mais qui étonnamment peuvent nous surprendre. Il y a des jeux que l’on découvre tout d’un coup, et qui en quelques minutes arrivent à nous surprendre. Je ne m’attendais à rien en particulier de The Mole Men, et pourtant, ce Rogue Lite à la sauce plateforme a réussi en un rien de temps à me conquérir. Et vous savez quoi ? Le jeu est suisse ! Il est développé par deux personnes qui ont tiré un trait sur leur temps libre pour ce projet. Avant de vous donner mon avis sur TMM, un énorme merci au studio Molton pour le jeu.

Une richesse à tous les niveaux

Test - The Mole Men - un Rogue Lite suisse par excellence

The Mole Men n’est pas terminé à moitié, loin de là. Si c’est un Rogue Lite qui propose une approche classique où la mort est fatale, le titre propose plusieurs modes de jeu, une re-jouabilité infinie, mais surtout un contenu colossale. Cerise sur le gâteau, il se laisse approcher jusqu’à quatre en coopération sur le même écran. Un petit bonheur pour les soirées couch gaming ou simplement en LAN.

Tout ceci est bien sûr soupoudré d’une bande-son très rétro. Un véritable régal pour les yeux et pour les oreilles.

Levolution’

Test - The Mole Men - un Rogue Lite suisse par excellence

Du côté de la « campagne », vous allez être aux commandes de votre petit vaisseau et c’est à vous d’aller où bon vous semble parmi des planètes générées aléatoirement. Ces endroits ont bien sûr des biomes différents, avec des caractéristiques forcément différentes. La planète de glace vous fera glisser et les ennemis sont renforcés par le gel. Les planètes qui ressemblent à la Terre sont les plus communes et semblent plus « standards ». Sur ces dernières, il sera facile de détruire tout le décor, par exemple. Parce que oui, The Mole Man possède des terrains destructibles ! C’est d’ailleurs un bon moyen de récupérer des pépites d’argent cachées dans la terre ou dans la roche. Si vous avez jouez à Broforce, ça se passe une peu de la même manière. Récupérer de l’argent vous donne la possibilité d’acheter des objets auprès des marchands. Pour le reste c’est plutôt classique. Vous allez avancer dans les niveaux, rencontrer des bosses, et si vous mourrez, il faudra bien sûr recommencer. Toute cette partie du jeu peut-être jouée à plusieurs.

Test - The Mole Men - un Rogue Lite suisse par excellence

The Mole Men propose deux autres modes de jeu, du moins pour le moment. Le premier se nomme Défi, il vous propose d’avancer dans des niveaux où la difficulté se corse petit à petit. Ici, nul besoin de réfléchir, tout se passe au niveau du shoot et bien sûr du loot. Un pur régal. Pour le dernier mode, il se nomme Combat. Et comme son nom l’indique, il est question d’aller taper les autres, mais cette fois-ci, les autres sont incarnés par vos amis.

L’évolution

Sur la chaine Youtube officielle du jeu, vous pouvez retrouver la vidéo ci-dessus. Des images assez impressionnantes qui nous montrent comment le titre a évolué au fil des années, du moins techniquement.

Gameplay et grappin

Test - The Mole Men - un Rogue Lite suisse par excellence

Just Cause, Battlefield 2042, Horizon Forbbiden West ou encore Halo: Infinite, le grappin est décidément partout. Ici The Mole Men ne rate pas non plus le coche, et c’est tant mieux. De manière globale, le gameplay est un pur bonheur. Le tout est très dynamique, vous avez une touche pour le corps-à-corps, une gâchette pour tirer et l’autre pour déployer votre grappin. Ce dernier demande tout de même un petit temps d’adaptation, à moins que vous ayez fait vos armes sur Worms.

Il faudra néanmoins être assez habile de vos mains dans certains cas. En effet, lors de ma première partie, je suis tombé sur une planète lune plutôt bien construite. Celle-ci possédait d’énormes gouffres avec bien sûr des coffres au fond de ces derniers. Pour remonter, il m’a fallu jouer du grappin et du double saut tout en creusant par moment. Mais si vous êtes un peu chanceux, vous tomberez sur une aptitude active qui vous propose de passer en mode « zéro gravité ». Un must have, comme vous pouvez le voir ci-dessus.

J’y retourne

Peut-être que The Mole Men ne va pas révolutionner le monde du platformer-2D-Rogue-Lite, mais il possède des qualités que certains n’ont pas. Il n’est pas frustrant, il est dynamique et donc ne laisse jamais la place à l’ennui. Les niveaux générés aléatoirement restent bien construits. Le contenu est impressionnant, pourtant la prise en main est vraiment aisée. Il vous propose du fun si vous avez dix petites minutes à lui consacrer tout comme si vous souhaitez y passer votre weekend. Parmi les grosses sorties de cette fin d’année, c’est peut-être le jeu à avoir dans un coin, histoire de décompresser des titres bien trop lourds. Malheureusement TMM n’arrive que sur PC et MAC dès demain en accès anticipé, et c’est peut-être là son gros point noir. J’espère un jour le voir sur consoles et en priorité sur Nintendo Switch. Pour terminer, je rappelle que c’est un jeu suisse et qu’il sera vendu entre 10.- et 15.- CHF.

[Note générale : 4.6/5]

Les + :
– Contenu riche et varié
– Génération des cartes vraiment bien fichue
– Coopération et Versus

Les – :
– Le pouvoir fatal de la mort
– Uniquement PC/MAC

Par  « Ficelle de luge ! » 

Publié le 31.10.2021 à 14:32.

5 commentaires sur «Test – The Mole Men – un Rogue Lite suisse par excellence»

    1. C’est généralement utilisé quand il n’y a pas grand chose à redire. Maintenant venez me chercher mère Michel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *