À la recherche d’une console « Next Gen », rejoignez-nous !

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

Test – Ratchet & Clank: Rift Apart, la folie des dimensions

La saga Ratchet and Clank est incontournable. En effet, ce plateformer TPS propose toujours des aventures amusantes, loufoques et très variées. Que l’on aime ou pas le genre, il y a toujours un petit quelque chose qui nous ramène à ce qu’on aime dans le jeu vidéo, c’est à dire l’amusement. Rift Apart va encore une fois droit au but, avec cette fois-ci, un véritable hommage à la Next Gen. C’est beau, c’est puissant et toujours diablement fun. Avant de vous lancer dans le test, un grand merci à Playstation pour la clé.

Ratchet & Clank : Rift appart, c’est quoi ?

Test - Ratchet & Clank: Rift Apart, la folie des dimensions
Première scène, j’ai bavé pendant 5 minutes devant la beauté de ce jeu.

Ratchet & Clank : Rift Apart est un jeu de plateforme et de tir à la troisième personne. Dans celui-ci nous allons incarner principalement Ratchet et Rivet. Deux lombax issus de dimensions différentes, qui vont tenter de remettre en place ces dimensions déséquilibrées par le diabolique Dr. Nefarious. Durant leur aventure, ils vont devoir visiter plusieurs planètes aux biomes aussi différents que magnifiques. Entre puzzles, combats et exploration, l’ennui n’aura pas sa place ! Petit détail qui a son important, il s’agit ici d’une exclusivité à la console Playstation 5.

Ah, une exclusivité PS5 ? Et ça utilise bien les fonctionnalités de la console ?

Test - Ratchet & Clank: Rift Apart, la folie des dimensions
Voir son vaisseau atterrir sur une nouvelle planète procure de véritables frissons !

Et comment ! Nous ressentons des vibrations différentes à chaque pas de Ratchet ou Rivet selon le type de sol. Un peu à la manière d’Astro’s Playroom. Les hauts parleurs de la manette sont constamment utilisés et favorisent grandement l’immersion. Si vous mettez un casque, l’audio 3D Tempest fonctionne à merveille, mais vous perdez les effets sonores de la manette. C’est le jeu le plus immersif et incroyable auquel j’ai joué sur PS5. Il est clairement à un niveau au-dessus, tout comme le sont Astro’s Playroom et Returnal.

Concernant les chargements, il faut compter environ 10 secondes à partir du lancement du jeu pour être réellement dans la partie, ce qui est extrêmement rapide. Une fois en jeu, il n’y a plus aucun chargement. Comme le diraient certaines personnes, le SSD magique fait son travail. De mon côté, je vais simplement dire que ce jeu a été fait et optimisé pour la PS5 et ça se ressent.

C’est beau ?

Test - Ratchet & Clank: Rift Apart, la folie des dimensions
Chaque planète unique dispose de son propre bestiaire qui fait sa vie à côté de vous.

Comment dire… Oui, c’est vraiment magnifique, j’ai l’impression de jouer dans un film d’animation ! La fluidité, la qualité de l’image et les effets visuels (comme le Ray tracing par exemple) sont un véritable régal pour les yeux. Je ne me suis jamais autant émerveillé par les paysages dans un jeu. Chaque planète est unique et a été réalisée avec soin. Ce jeu dispose de 3 modes :

  • Fidélité, résolution 4K verrouillée à 30 FPS avec Ray tracing
  • Performance, résolution dynamique 4K verrouillée à 60 FPS
  • RT de performance, résolution dynamique 4K verrouillée à 60 FPS, avec Ray tracing

Autrement dit pour la dernière option, un mélange des deux autres options. Même si la résolution est plus proche du 1080p que du 4K.

Concernant les voix des personnages, autant en français qu’en anglais, elles sont insupportables, préparez-vous !

Et l’histoire, elle est bien ?

Test - Ratchet & Clank: Rift Apart, la folie des dimensions

Comme le dit l’adage, ça ne casse pas trois pattes à un canard. Il n’y a que très peu de rebondissements, mais le tout est bien lié et agréable à suivre. Ça se voit qu’il s’agit d’un jeu pensé pour tout publique. Au niveau du contenu annexe, il y a les objets à collectionner à trouver un peu partout qui débloquent, soit des trophées PS5, soit du nouveau gameplay ou du visuel, voir même du « cheat ». Il y a aussi sur chaque planète une petite histoire complémentaire à vivre, et je les ai trouvées plus intéressantes que le scénario principal. Je vous recommande donc vivement de ne pas les oublier !

Les armes, sont-elles variées ?

Oh oui, les gâchettes ne sont pas trop utilisées, contrairement à Returnal avec ses deux types d’attaques, mais il y en a toute une panoplie ! Du sniper, au bazooka en passant par les gants invocateurs de petits robots guerriers, il y en a pour tous les goûts ! Pour les amateurs de corps à corps, il est tout à fait possible de faire le jeu en utilisant exclusivement le marteau ou la clef.

En outre, selon le style du joueur, les armures apportent des bonus contre certains ennemis ou pour booster certaines statistiques de nos Lombax.

 C’est le jeu parfait ?

Un bug embêtant qui oblige le joueur à redémarrer.

Bah non, tout d’abord il y a quelques rares bugs, mais quand ils sont là cela vous oblige à relancer le jeu. Ensuite, le Ratchet & Clank : Rift Apart peut être trop facile pour certains, mais encore une fois ce jeu a été pensé pour être tout publique et il y a divers modes de difficultés, que l’on peut changer n’importe quand. Ensuite, les voix sont vraiment très agaçantes, par moment on aimerait bien les couper, mais en faisant ainsi on perdrait la bande son qui est très belle.

Il y a du contenu end-game ?

Il n’y a pas vraiment de contenu « nouveau » après la fin du scénario, mais il n’y a pas rien ! Vous pouvez faire une nouvelle partie en mode défi, dans laquelle le joueur peut améliorer ses armes jusqu’au niveau 10 (soit 5 niveaux de plus) et débloquer une nouvelle arme ! En d’autres mots, il s’agit d’un « new game + », et il n’y a rien d’autre.

Des conseils pour débuter l’aventure ?

Fouillez partout, prenez tous les boulons et robots-espion, et surtout éclatez-vous ! Ne passez pas à côté des « quêtes bleues » qui correspondent à des mini-scénarios uniques à chaque planète.

Conclusion

En conclusion, Ratchet & Clank : Rift Apart est probablement mon coup de cœur des jeux Playstation 5 sortis cette année (pour le moment) ! Il offre une immersion sans précédent, le gameplay est varié et les combats sont intenses, nerveux et jouissifs. C’est la première fois que je jouais à un jeu où je me suis dis qu’il était plus beau que certains films d’animation. J’ai particulièrement apprécié l’arène et les petites améliorations qui apparaissent au fil de l’aventure (dont je ne parlerais pas ici pour éviter les spoilers). Je regrette néanmoins les petits bugs gênants, ainsi que la faible durée de vie… En une quinzaine d’heures, le jeu était déjà terminé.

[Note générale : 4.5/5]

Les + :
– Une claque graphique
– La première killer app de la Next Gen
– Un gameplay jouissif

Les – :
– Un scénario un peu faiblard

– Plutôt court
– Les vois agaçantes

Par  « Toujours à la recherche de nouvelles expériences vidéoludiques ! » 

Publié le 04.07.2021 à 15:16.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *