ANNONCES NEXT GEN
23/7 14:15
Xbox Series X, une éventuelle sortie le 13 novembre !
13/7 12:35
Evénement Xbox le 23 juillet à 18h !
1/7 18:53
Vacances ! Nous serons de retour le 13 juillet !
14/6 17:38
EA Play, le 18 juin à 1h du matin
11/6 18:02
PC Gaming Show, le 13.6 à 20h !
8/6 23:56
Playstation 5, la conférence reprend date au 11 juin à 22h !
6/6 00:17
Suivez l'évolution des différents reports https://bit.ly/3h0jYYj
4/6 22:08
AMD, les nouveaux GPUs arriveront avant les consoles
1/6 21:24
L'événement Playstation 5 est reporté !
29/5 17:48
Playstation 5, la conférence datée au 4 juin à 22h !
Notre Guide D’achat – Playstation 5 – Xbox Series X|S

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

[Test] Mafia: Definitive Edition, un épatant remake

Cela fait quelques années que les développeurs et les éditeurs se donnent à cœur joie sur le marché du remaster ou encore des remakes. Mais rares sont les titres qui méritent vraiment le détour. En tant que joueur du premier Mafia sorti en 2002, après avoir vu les premières images ainsi que les promesses du studio, il m’était impossible de renoncer à en faire un test. Avant de commencer, un grand merci à 2K pour la clé du jeu.

Un rêve d’enfant

Mafia: Definitive Edition

Retour en 2002. Mafia, premier du nom, était beau comme un camion. Son côté faux open-world avec sa petite dose de réalisme comme le fait d’avoir des amendes à payer pour excès de vitesse avait tout pour charmer le publique. Mais plus que sa réalisation qui était impeccable pour l’époque, le scénario se voulait solide et immersif. Une histoire de mafieux encrée dans une époque qui offre une ambiance à laquelle on aime s’attacher. Voilà ce que Mafia m’avait laissé comme empreinte.

Mafia: Definitive Edition

18 ans plus tard, me revoici assis devant le même Mafia, avec un jeu remis aux goûts du jour. Un titre qui m’a mis une claque graphique dès les premières minutes. Une ambiance qui m’a englobé dans un monde parallèle. Et finalement des dialogues où je me suis senti vivre la scène. Mafia: Definitive Edition est un de ces rêve d’enfant qui se réalise.

La famille

Mafia: Definitive Edition vous fait plonger très vite dans un milieu où vos mains seront sales. Néanmoins, avec des dialogues incroyablement ficelés, vous allez accepter, parce qu’après tout, la famille c’est ce qu’il y a de plus important. Vous tomberez très vite sous le charme du blabla des différents personnages.

Mafia: Definitive Edition

Votre petite vie de chauffeur de taxi (tout ce qu’il y a de plus conventionnel) va devenir du jour au lendemain un univers à part entière. Vous allez vous lier d’amitié avec des gens malfamés, mais si charismatiques, qu’il sera difficile de ne pas céder à leur amitié. Sachez tout de même que Mafia: Definitive Edition ne possède qu’un scénario que vous pouvez traverser en un peu plus de 10 heures. Le multijoueur n’existe simplement pas, mais les développeurs ont tout de même ajouté un mode ballade libre afin de prendre du bon temps à travers la ville et d’admirer la réalisation de celle-ci.

Mafia: Definitive Edition

C’est beau

Ce remake du premier Mafia est simplement divin. Mieux optimisé que Mafia 3, mais toujours pas au top. Le titre offre de jolis panoramas, mais excelle surtout dans les détails. En effet, se balader à travers les différents quartiers et admirer les devantures de tous les bâtiments est un plaisir sans limite.

Du côté de l’optimisation, comme je l’ai dis, ce n’est toujours pas ça. Ayant testé le jeu en 4K à l’aide d’une RTX 3090 je n’ai pas eu de soucis majeur, mais le jeu offre son petit lot de problèmes sans compter les nombreux bugs divers et variés. Comme par exemple les personnages fantômes durant certaines phases de gameplay.

Ces quelques petits soucis sont tout de même très vite oubliés. En effet, en plus de la beauté du spectacle, l’ambiance dans sa globalité est une franche réussite. Les passants sont vivants et on peut les entendre dialoguer. La ville possède une âme. La musique des années 30 est incroyable tout en sachant que les morceaux du jeu original ont été tous changés. Le jeu vous englobe avec lui dans cette balade d’un autre temps.

Mafia: Definitive Edition

Un gameplay rigide

Certainement la fausse note de ce remake. Le gameplay assez basique prouve tout de même que le jeu date. Les phases de sprint et d’escalade nous font retourner en 2002. Bien heureusement celles-ci ne sont pas nombreuses.

Si cette partie est ratée, notez que la conduite, elle, a été refaite de A à Z. Les voitures sont plaisantes à conduire et offre toutes leur propre gameplay. De plus, les motos font leur apparition et c’est un réel plaisir de rouler à travers les rues de la ville cheveux au vent.

Les petits plus

Mafia reste le même, mais en mieux. Un open-world un peu faux puisque celui-ci n’offre pas vraiment d’activités annexes, mais possède quelques petits plus. Vous pouvez jouer en simulation et vous infliger de changer vous-même vos vitesse. La gestion de l’essence est toujours de la partie et bien sûr la police veille au grain et les excès de vitesse peuvent vite devenir un cauchemar. Bien sûr vous pouvez jouer de façon à juste vous amuser et profiter du scénario.

Un exemple pour les autres

Le studio en charge du jeu nous prouve qu’il est possible de faire un remake de qualité et dans les règles de l’art. Je vous recommande Mafia: Definitive Edition que vous soyez un joueur de l’opus de base ou un novice de la franchise. C’est beau, c’est profond, mais comme à l’époque, c’est surtout amusant. Un grand bravo et un grand merci pour cette petite perle et ce retour dans le passé. Pour finir, sachez que le jeu est vendu aux alentours des 50.- CHF sur PC ainsi que sur les consoles de salon actuelles.

[Note générale : 4.9/5]

Les + :
– La réalisation
– L’ambiance
– Le scénarios
– Les cinématiques

Les – :
– Un gameplay rigide
– L’open world sans activités secondaires

Par  « Ficelle de luge ! » 

Publié le 01.10.2020 à 12:09.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *