Gaming, E-Sport & Cosplay à Bern, du 22 au 24 Novembre !

JVMag

Le webzine suisse du jeu vidéo

[Test] Logitech G604 et tout autant de boutons

Si je préfère les souris RGB câblées, je ne suis jamais contre le fait de tester du nouveau matériel qui me sort de ma zone de confort. La Logitech G604 qui remet au goût du jour la G602 tombe pour le coup à pic. À moitié à la maison devant mon pc et à moitié en déplacement sur un PC portable, voici une souris dont je n’attendais rien et qui m’a fait réfléchir plutôt deux fois qu’une. Avant de commencer et comme à chaque fois, un merci à Logitech pour le prêt de la souris. C’est parti !

Logitech G604

Un peu de design et d’ergonomie

Comme je l’ai cité plus haut, je préfère largement les souris filaires et surtout celles qui bénéficient d’un éclairage. Tout le monde le sait, les LEDs ça aide à être meilleur. Qu’importe pour la dernière née de Logitech, je dois faire un sacrifice et me dire que son petit côté sobre a du charme. Uniquement pensée pour les droitiers, la G604 est taillée pour les MOBA et les MMO. Pour preuve, la petite dernière possède 15 boutons programmables.

boutons

Au touché, la souris respire la qualité. Celle-ci possède un capot à l’arrière détachable où viennent se loger la pile ainsi que le récepteur USB. La mollette est débrayable, et étonnement je ne pensais pas utiliser autant que ça cette mécanique. Pour finir, la G604 est légère en main et son repose-pouce est bienvenu. Petit bémol tout de même pour les six boutons sur la tranche que je trouve un peu fins à mon goût.

La connectivité

Logitech continue de faire du forcing avec sa technologie sans-fil nommée “Lightspeed”. Avec ce procédé, le fabricant Suisse promet des performances dignes d’une souris filaire tout en gardant une autonomie de longue durée. Ce n’est pas tout pour cette petite G604. En effet, Logitech propose aussi une connectivité Bluetooth en plus du Lightspeed. Cerise sur le gâteau, pour utiliser la souris via le Bluetooth, nul besoin du capteur USB. Dans le cas du test ici, j’étais ravis de pouvoir utiliser la souris sur mon PC fixe et basculer sur un ordinateur portable via un simple bouton. Une vraie souris conçue pour le gaming, mais qui se transforme très bien en accessoire de travail.

Une pile ?

Logitech, sérieusement, une pile en 2019 ? Avant de lancer des pierres au fabricant, je tiens à préciser qu’après un long mois de test, je n’ai même pas perdu la moitié de la charge de la pile. Même si Logitech annonce une durée de 240 heures par pile et plus de cinq mois de vie sur Bluetooth, je suis resté bluffé par ce que pouvait faire une simple pile. Néanmoins, je vais rester sur une mauvaise critique à ce sujet. D’autre part, La G604 ne propose aucun moyen de secours. Si vous tombez en panne de pile, vous ne pouvez pas brancher un câble dans la souris afin de quand même continuer à utiliser celle-ci.

logitech g604 pile

Des chiffres de savants

Comme pour chaque souris, et vous vous en doutez, les chiffres techniques pleuvent. La Logitech G604 profite du capteur HERO qui offre une sensibilité maximale de 16’000 Dpi. La G604 offre un taux de rafraîchissement maximale de 1’000Hz, un standard qui en fait n’a plus vraiment besoin d’être signalé. Pour finir, je remets en avant l’autonomie qui compte offrir 240 heures via le Lightspeed et 5,5 mois via le Bluetooth.

Ça glisse au pays des merveilles

En fait pas vraiment. Si la pile me faisait peur au début, le vrai point noir est venu d’ailleurs. Après avoir comparé avec plusieurs souris, il s’avère que la souris ne glisse tout simplement pas assez. Je ne sais pas si c’est l’épaisseur, la taille ou la qualité des patins qui est en cause, mais le problème vient de là. Mine de rien, ça ne parait pas comme ça, mais une fois retourné sur une autre souris, j’ai eu un vrai sentiment de confort.

dessous

En demie teinte

Difficile de donner un verdict clair sur cette souris. La Logitech G604 est géniale de par sa polyvalence, entre les nombreux boutons, la molette débrayable et la double connectique, tout semble parfait. D’un autre côté, il y a ce problème de pile qui peut s’avérer fatale du fait que la souris ne propose pas de solution de secours et cette glisse qui donne à son côté gaming un arrière goût amère. Finalement, si vous optez pour une souris gamer, penchez-vous du côté de la G502 et si vous cherchez une souris pour le bureau, optez pour la dernière MX Master 3.

[Note Générale : 3.5/5]

Les + :
– La double connectivité
– La grande quantité de boutons
– L’ergonomie

Les – :
– La pile sans solution de secours
– Les patins
– La taille des boutons sur la tranche

Par  « Star Citizen et Jean-Jacques Goldman font bon ménage » 

Publié le 04.11.2019 à 21:00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *